Class Action

Stewart McKelvey has initiated a class action in response to concerns over systemic racial discrimination and harassment in the Canadian Armed Forces. As a class action, the named Plaintiffs propose to represent all persons in Canada who have been enrolled as members in the Canadian Armed Forces and who are or who identify as racial minorities, visible minorities or Aboriginal peoples.

The Statement of Claim was filed with the Federal Court in Halifax, Nova Scotia on December 14, 2016 and is available here.

The three named Plaintiffs – Marc Frenette, Wallace Fowler, and Jean-Pierre Robillard – allege that there is a systemic culture of racial discrimination and harassment throughout the Canadian Armed Forces in which derogatory slurs, racial harassment and violent threats are tolerated or ignored, causing lost career opportunities and physical and psychological harm. The Plaintiffs say that the existing system for responding to racism within the Canadian Armed Forces is inadequate and has become a mechanism to simply silence the wrongs and isolate the victims. 

The Statement of Claim alleges that the Canadian Armed Forces is liable for this systemic racial discrimination and harassment, which also breaches the equality rights guaranteed by section 15 of the Canadian Charter of Rights and Freedoms.

If you have experienced racial discrimination or racial harassment as a member of the Canadian Armed Forces and wish to join this action, please contact stewartmckelvey.com.

Media inquiries should be directed to Christopher Madill (stewartmckelvey.com or 902.444.1711) or Scott Campbell (stewartmckelvey.com or 902.420.3383).

Please continue to check this webpage for further updates.


Stewart McKelvey a déposé un recours collectif en réponse à des préoccupations de discrimination raciale et de harcèlement systémiques au sein des Forces armées canadiennes. Dans le cadre de ce recours collectif, les demandeurs proposent de représenter toutes les personnes du Canada qui se sont enrôlées dans les Forces armées canadiennes et sont membres de minorités raciales, de minorités visibles ou de peuples autochtones, ou s’identifient comme tels.

La déclaration a été déposée devant la Cour fédérale à Halifax, Nouvelle-Écosse, le 14 décembre 2016 et est disponible ici.

Les trois demandeurs — Marc Frenette, Wallace Fowler et Jean-Pierre Robillard — allèguent qu’il existe une culture systémique de discrimination raciale et de harcèlement au sein des Forces armées canadiennes dans laquelle les insultes dérogatoires, le harcèlement racial et les menaces violentes sont tolérés ou ignorés, causant des pertes d’opportunités de carrière et des souffrances et blessures physiques et psychologiques. Les demandeurs affirment que le système existant pour répondre au racisme au sein des Forces armées canadiennes est inadéquat et qu’il est devenu un mécanisme visant à taire les torts et isoler les victimes.

La déclaration allègue que les Forces armées canadiennes sont responsables de cette discrimination raciale et de ce harcèlement systémiques, qui violent les droits à l’égalité prévus à l’article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés. Si vous avez été victime de discrimination raciale ou de harcèlement racial comme membre des Forces armées canadiennes et que vous désirez vous joindre à ce recours collectif, veuillez contacter stewartmckelvey.com.

Les demandes de renseignements des médias devraient être envoyées à Christopher Madill (stewartmckelvey.com ou 902.444.1711) ou Scott Campbell (stewartmckelvey.com ou 902.420.3383).

Continuer à visiter cette page pour des mises à jour.